Logo UCCS Logo ANR Logo LCS Logo ICPEES Logo ICPMS

Projet: CATSYN-BIOFUEL
Structures catalytiques hybrides et hiérarchisées pour la synthèse de biocarburants

Ce projet, dont l’acronyme est «CATSYN-BIOFUEL», est soutenu par l’Agence National de la Recherche référence ANR-12-BS07-0029)
Blanc - SIMI 7 - Chimie moléculaire, organique, de coordination, catalyse et chimie biologique
Edition 2012

Coordinateur:
Dr. Andrei Khodakov

Unité de catalyse et de chimie du solide (UCCS)
Tel : +33 (0) 3 20 33 54 39
Email : andrei.khodakov@univ-lille1.fr

Partenaires:

Laboratoire Catalyse et Spectroscopies (LCS, Caen);
Laboratoire des Matériaux, Surfaces et procédés pour la Catalyse (LMSPC,Strasbourg);
Institut de Physique et Chimie des Matériaux de Strasbourg (IPCMS, Strasbourg).

Démarrage: février 2013
Durée : 36 mois
Montant de financement ANR : 495 032 €

(Illustration)

La demande en carburants ultra-propres issus de la conversion de la biomasse a connu une forte augmentation ces dernières années dans le monde. Le diméthyle éther est l'une des alternatives les plus prometteuses aux combustibles fossiles conventionnels. Les objectifs fondamentaux de ce projet de recherche portent sur la conception de nouveaux catalyseurs hybrides nano-structurés et hiérarchisés, ainsi que sur de nouveaux procédés catalytiques durables pour la synthèse directe de diméthyle éther à partir du gaz de synthèse (CO + H2). Il serait généré par gazéification de la biomasse. L‘utilisation de nouveaux catalyseurs hybrides à base de métaux, de sulfures et de nouveaux matériaux catalytiques microporeux et mésoporeux devrait permettre d’améliorer le rendement en diméthyle éther. Il devrait être également possible de déterminer les effets de la taille des nanoparticules, de la phase métalliques, de la porosité du support et de l'acidité sur les performances catalytiques et d’ajuster la sélectivité en diméthyle éther. Les performances et la stabilité catalytiques seront étudiées et optimisées en présence d'impuretés typiques du biosyngas. L’utilisation d’un conducteur thermique (le carbure de silicium (SiC)) comme support, devrait permettre de réduire la formation de points chauds dans le lit des catalyseurs lors de la synthèse directe du DME, réaction fortement exothermique. L’intensification de la synthèse directe du DME par l’utilisation de réacteurs microstructurés et la mise en forme macroscopique des catalyseurs avec une matrice hôte de carbure de silicium alvéolaire seront réalisées avec pour objectif final le développement d’un nouveau système catalytique actif.