Présentation de l’Axe Chimie du Solide :

Responsable : Pascal Roussel (DR CNRS)

Introduction

La principale caractéristique de l’axe « chimie du solide » est sa capacité à créer de nouveaux composés inorganiques, tant cristallisés que vitreux. Notre approche se base sur l’assemblage raisonné de blocs structuraux, et permet le design de nouveaux matériaux dans des domaines très variés (magnétisme, transport, ferro- et, piézoélectricité, optique,…). En diversifiant les méthodes de synthèses, l’axe CS se démarque des matériaux conventionnels, et maintient un effort constant dans la recherche exploratoire de nouveaux composés à architectures originales, indispensable au renouveau de concepts physico-chimiques et d’applications innovantes. Il s’agit notamment d’élaborer des phases magnétiques, des matériaux luminescents sans terre rare, des matériaux de cathode pour pile à combustible de type SOFC, des couches minces à propriétés ferroélectriques ou des verres autocicatrisants. Cette démarche de chimistes du solide est aussi au cœur des compétences en chimie des matériaux du nucléaire, pour lesquelles des partenariats pérennes ont été développés avec les acteurs de la filière (AREVA, CEA).

En complément aux activités de synthèse, une forte expertise en caractérisations est présente au sein de l’axe, notamment en ce qui concerne les développements méthodologiques en RMN des solides, la cristallographie électronique avancée ou les mesures électriques à l’échelle de domaines nanométriques.

 

L’axe est structuré suivant 5 équipes dont les compositions prévues au 1er septembre 2013 est donnée dans l'organigramme ci-dessus. Au-delà des équipes, l’ensemble forme avant tout un groupe avec comme objectif commun une recherche centrée sur l’énergie et le développement durable. C’est vers le domaine des nouvelles énergies : piles à combustible, hydrogène, nucléaire, développement de capteurs (matériaux ferroélectrique, piézoélectrique), que l’axe poursuit ses efforts, tout en veillant à maintenir l’effet de synergie entre les équipes et en s’ouvrant vers la catalyse à travers d’actions transversales telles que le développement de matériaux oxydes pour la catalyse ou d’outils méthodologiques. Avec de nombreux partenariats industriels l’équipe mène des recherches à caractère appliqué sans pour autant négliger la recherche fondamentale en amont.       

 

Thématiques scientifiques

Equipe Oxydes Innovants et Diffraction avancée (OXID)

Equipe Matériaux Oxydes pour l'Energie (MOEN)

Equipe RMN et Matériaux Inorganiques (RM2I)

Equipe Chimie du Solide et Matériaux pour le Nucléaire (CSMN)

Equipe Couches Minces et NanoMatériaux (CMNM) (lien vers l'université Artois)